Archive for the 'Recherche/PhD' Category

13 / 11 / 2009Évaluation de site Web holistique pour la JMU09 #WUD09

Holistique?

Oui! 🙂

Je veux parler d’évaluation de site Web combinant oculométrie + réponse physiologique + émotions!!

Toute une triangulation méthodologique les amis (ou casse-tête de données selon certains…;-))

26 / 08 / 2008Measuring Behavior 2008 Conference


J’ai la chance d’assister à Maastricht, en Hollande, à la 6è édition de cette conférence ultra spécialisée sur les méthodes et techniques en recherche comportementale.

Du fait de son focus méthodologique plutôt que thématique, c’est une conférence réellement interdisciplinaire dans le vrai sens du terme, où l’on croise donc aussi bien des éthologues qui mesurent le comportement des rats par exemple, que des gens d’utilisabilité! Et attention, je ne compare certainement pas pour autant nos usagers à des rats de laboratoire ici! 😉

Disons que cela fait un peu bizarre a priori mais pour observer le comportement d’êtres humains autant que d’animaux, l’instrumentation qui permet de recueillir le data est presque la même dans tous les cas, et l’importance capitale d’un design expérimental rigoureux est un souci clairement partagé!

Pour mon premier jour de conférence aujourd’hui, j’ai assisté à deux tutoriels vraiment intéressants, portant respectivement sur l’oculométrie et sur la mesure thermographique. Je partage avec vous rapidement (car il est tard déjà en Hollande!) quelques points qui m’ont semblé constituer une mention d’intérêt sur ces types de “human behavior recordings”, par rapport à tout ce que l’on peut déjà lire et de base, qui se trouve un peu partout et notamment sur le Web.

Using eyetracking for measuring and analyzing human behavior

Cet excellent tutoriel donné par le responsable de la formation chez Tobii s’adressait à tous mais surtout à ceux qui n’ont jamais utilisé l’oculométrie et qui se demande ce que cela peut leur apporter. Ceci-dit, Tommy Strandvall nous a présentés différentes études couvrant des domaines d’application très variés tels que cognitive psychology, developmental psychology, et notamment une étude avec des bébés de 5 et 7 mois ne pouvant ni écrire ni parler mais suivre des yeux(i.e.; infant research), Experimental psychology avec un test de change blindness où les usagers devaient identifier un changement dans l’image clignottante…avec difficulté!, et bien entendu, il a présenté aussi des exemples d’études dans des domaines que nous connaissons bien comme media psychology, et HCI and Usability research.


En plus des mesures classiques de la durée des fixations et des saccades, le présentateur a pointé la mesure “time to first fixation” sur une zone d’intérêt. On peut ainsi comparer quel menu est vu en premier par exemple (haut, gauche, etc.). En conception, c’est notamment très utile pour comparer deux positionnements de bouton ou autre fonctionnalité par exemple.

En combinant cette mesure avec du “retrospect think-aloud protocol”, il est facile de savoir ce qui se voit tout de suite ou pas et de comprendre pourquoi. En effet, le protocole verbal classique permet de savoir ce que l’usager pense à voix haute de façon concourante à la tâche, ce qui lui permet d’exprimer parfois sa frustration par rapport à une incompréhension mais sans nécessairement pouvoir penser et verbaliser en même temps ce qu’il pense être la source de sa difficulté.

Lorsque l’on sait déjà qu’un objet n’est pas vu dans l’écran par l’oculométrie et que l’on demande ensuite pourquoi en repassant l’enregistrement, il est plus facile d’obtenir une explication de ce que l’usager pense avoir été à l’origine du problème (ex. “c’est parce que c’est trop petit”, ou “trop proche de l’autre objet”, ou “pas à l’endroit où c’est d’habitude”, ou “je ne reconnais pas l’icone”, etc.).

The theory behind and application of thermographic recordings

Voici quelques photos:

Changement de température de la main

Sweat dots on thumb from stress

Pour ceux que cela intéresse, voici le résumé de l’étude exploratoire que nous avons présentée à cette conférence:

Web site quality evaluation combining eyetracking and physiologicial measures to self-reported emotions: an exploratory research

by S. Prom Tep, A. Dufresne, J. Saulnier, and M. Archambault.

30 / 01 / 2008Utilisabilité des intranets: Conférence de Camille Grange


Invitation à un déjeuner-conférence, le vendredi 22 février, de 12h30 à 13h30 Salle Gérard-Parizeau à HEC Montréal.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour lire les détails et le résumé de la conférence.
Au plaisir de vous y voir!

Tags:

6 / 06 / 2006Bibliothèque d’articles gratuite en ligne

Bibliothèque d’articles gratuite en ligne

De retour après la remise de mes derniers travaux de session! Youpi!
Enfin, je retrouve le temps de surfer pour le plaisir et de prendre le temps d’explorer mes résultats de veille dans mon domaine.

Voici ma nouvelle découverte: The EServer TC Library . Avec 282 catégories et 24 langues…il y a des ressources là!

The EServer TC Library is a free, nonprofit index for professional, scientific and technical communicators (such as technical writers).
Our goal is to provide tech comm practitioners, students, teachers and managers a comprehensive single location from which to access the highest-quality published resources currently available online.”

J’ai découvert cette ressource en faisant une recherche sur le eye tracking par exemple et cela m’a fait découvrir de bons articles d’introduction.

Enjoy!

9 / 05 / 2006Intellectual Development of HCI

Dans la série des schémas intégrateurs qui tentent de dresser un portrait de la discipline du HCI, en voici un nouveau que je trouve pas mal intéressant de (Zhang et Li, 2005). (Veuillez cliquer sur le schéma pour agrandir l’image).

Overview HCI

Comme vous pouvez constater, le facteur premier est le facteur “humain”(HUMAN) et dans les dimensions pertinentes qui s’y rattachent (i.e. étudiées et à étudier), on trouve “Emotion & Motivation”. Rien que pour cela, c’est un excellent schéma! (Ceci est une “inside” comme on dit au Québec, pour ceux qui me suivent depuis longtemps dans mes intérêts de recherche…voir dans mes communications la présentation sur Les interfaces ont-elles des émotions?)

Ce schéma est en fait extrait d’un article académique de Zhang et Li (2005) fort intéressant qui trace l’évolution intellectuelle de la (sous-?)discipline du HCI Ã travers la littérature scientifique du champ des MIS (Management Information Systems). Je peux vous dire en partant que c’est une entreprise complexe – et de ce fait rare! – que de se lancer dans la généalogie disciplinaire…surtout pour un champ aussi multi/inter-diciplinaire que celui des HCI!!! Les auteurs s’attaquent néanmoins à la définition des limites de cette discipline (ou sous-discipline selon l’angle selon lequel on se place), évaluent ses dimensions intellectuelles comme notamment les sujets/questions de recherche courant-e-s, méthodologies classiques (empiriques/non-empiriques, etc.), et enfin, les relations d’apport et d’emprunt avec les autres disciplines.

Zhang et Li déterminent deux grandes catégories de questions de recherche: IT DEVELOPMENT et IT USE AND IMPACT, ce qui reflète très bien la nature bicéphale du HCI…sa nature “humachine” comme l’avait si intelligemment appelé Mark Poster dans son livre « What�s the matter with the Internet ? » (2001). De ce fait, on comprend mieux la nature intrinsèquement interdisciplinaire des HCI et j’ai d’ailleurs été frappée de constater que le champ du HCI recoupe pas moins de 13 “most contributing disciplines” dans la littérature (i.e. sur les Academic Journals les plus importants dans le domaine du MIS)!

Voici la liste de ces disciplines et je vous laisse là-dessus juste pour le fun de vous laisser méditer sur cette réalité! 😉

CrossDisciplines_HCI

P.S.: J’aimerais remercier ici ma collègue Camille Grange, de la M.Sc. en technologies d’information des HEC, de m’avoir fait découvrir cet excellent article!

Source des schémas de ce billet: The Intellectual Development of Human-Computer Interaction Research: A Critical Assessment of the MIS Literature (1990-2002). By: Ping Zhang; Na (Lina) Li. Journal of the Association for Information Systems, Nov2005, Vol. 6 Issue 11, p227-291, 65p; (AN 19222862)

5 / 05 / 2006Privacy Usability

…ou le prochain défi de l’ergonomie du Web

J’ai assisté aujourd’hui à l’Atelier sur la vie privée en commerce électronique organisé conjointement par les HEC et le département d’informatique opérationnelle de l’Université de Montréal.

Nous avons eu notamment la chance d’écouter des conférenciers de renom tels que David Chaum, inventeur du eCash et précurseur en matière de cryptographie, ainsi que Brian O’Higgins, CTO de Third Brigade, une des top compagnies en systèmes de IPS (Inrusion Prevention Systems)…canadienne de surcroît!

A priori, on peut se demander quel rapport je peux faire entre l’ergonomie et ces conférences…et pourtant! Le lien m’a frappé aujourd’hui en écoutant David Chaum mous présenter sa pyramide de Maslow version TI…que je me suis empressée de vous reproduire de mon mieux ci-dessous à partir de mes notes.


Dans cette pyramide, il fait une analogie “grossière” entre les besoins de l’humain et ceux des systèmes informatiques. Cela nous donne les correspondances suivantes :

-les besoins physiologiques de l’humain correspondent à tout ce qui relève du processing informatique (storage, interfaces, code crunching,…)
-les besoins de sécurité et de protection se transposent en uptime security, robustness, no hacking, etc.
-les besoins sociaux se traduisent en termes d’interaction (communication, exploration, ecommerce, etc.)
-les besoins d’estime de soi trouvent écho dans la notion de Private Identity (virtual identity, credentials and role protection,…)
-et enfin, la réalisation de soi trouve son ultime concrétisation dans le rêve fou mais éternel de l’AI (Artificial Intelligence)

Ce qu’il est intéressant de comprendre dans cette analogie, est qu’elle permet de prendre conscience que les deux premiers besoins de cette hiérarchie sont des stades atteints sur le Web en ce qui a trait à ce qui s’y rattache en termes d’ergonomie (guidelines, recommandations, etc.). Le troisième besoin est celui qui correspond à l’étape à laquelle nous nous situons actuellement, cela correspond à toute la dimension sociale des interfaces, du concept d’expérience (notion qui tire les interfaces au delà du cognitif vers le socio-affectif) à celui de ecommerce en passant par la collaboration (pour résumer cela en prenant ici de très gros raccourcis! Xcusez-la! ;-)…mais une chose est sûre, c’est que le prochain défi de l’ergonomie, celui que nous vivrons dans quelques années Web dès qu’on aura réglé toute la question de l’Identity 2.0 dont parle Dick Hardt avec tant de brio et de speed…c’est celui de l’utilisabilité de tout ce qui tourne autour de la sécurité des informations privées, ce que j’ai intitulé la “Privacy Usability“…et quel beau défi qui nous attend là!!!! Je ne suis pas la première à y penser ceci-dit à en juger par un petit googling sur ce buzzword

4 / 05 / 2006Vers une définition intrinsèquement multidisciplinaire des HCI

Voici un schéma fort intéressant qui tente de modéliser les interactions entre les disciplines qui se rencontrent aux confluents de la communication humain-ordinateur ou personne-système. (N.B.: Veuillez excuser la lisibilité de l’image, je n’avais pas le temps de la retravailler…)

(c) 2005 Avi Parush

Ce schéma de Avi Parush, est extrait de son article “In search of theories in HCI“, publié dans Hot Topics (Hot Topics Newsletter, May 2005 from the Human Oriented Technology Lab at Carleton University, ON, Canada)

Il est intéressant de constater que le marketing n’a pas été intégré à ce schéma alors que de plus en plus en entend parler d’ergo-marketing à travers les branches de la recherche…où on étend la notion d’utilisabilité aux différents produits de consommation courante (comme un pot de crème pour le visage par exemple), ce qui est à mi-chemin entre le design industriel, le packagin commercial et l’ergonomie cognitive…pour permettre de faire vivre une “expérience” aux consommateurs…

Dans tous les cas, il ressort clairement de ce schéma toute la dimension appliquée du champ des HCI, rare domaine comme le marketing également, où la pratique ne peut se divorcer de la théorie et donc de la recherche…ce sont des vases communiquants.

Et comme l’indique Avi Parush en introduction de son article:

Nothing is more practical than a good theory“. (K. Lewin, 1951)

Bon weekend à tous!

3 / 05 / 2006Culturability : The Merging of Culture and Usability

Dans la vague des néologismes avec le suffixe “ility” comme usability, findability, etc. ou son équivalent “ilité” en français, en voici un autre, qui ne vient pas de sortir, loin de là, mais qui vaut la peine que l’on s’y (ré-)attarde : Culturability.

La notion de “Culturabilité” est un croisement entre les concepts de culture et d’utilisabilité. Dans le complexe local/global incontournable que vivent la plupart des sites Web aujourd’hui, il s’agit de recherches très pertinentes et fort sérieuses qui se poursuivent au très célèbre Graphics, Visualization & Usability Center du Georgia Institute of Technology d’Atlanta, en Georgie.

L’article fondateur (seminal article) de ce champ de recherche a été écrit par Wendy Barber et Albert Badre en 1998, et a lancé tout un courant de recherche spécialisé qui est plus que jamais très d’actualité. Cet article est théorique mais avec une dimension appliqué intéressante dans la mesure où il décrit une méthode d’évaluation de la culturabilité en 3 étapes : The Culturability Inspection Method.

Voici l’intégrale du résumé de cet article pour vous mettre l’eau à la bouche :

“The electronic environment of the World Wide Web evolves daily, increasing the likelihood of international participants and transactions. With this in mind, the current focus of our research seeks to address three interrelated questions: 1.) Are there design elements which can be identified as culturally specific? 2.) Are there design elements which can be identified as genre specific? 3.) What, if any, relationship exists between culture and genre as reflected in WEB design? As a consequence of existing international WWW users and in anticipation of potential users, usability takes on an immediate and relevant cultural context. To identify localization elements and generalize them to “cultural markers” that are specific to a given culture, and/or, perhaps influenced by genre, we are performing a systematic usability inspection of several hundred Web sites originating in different countries and languages. Cultural markers are those elements that are most prevalent, and possibly preferred within a particular cultural group. Ultimately, we argue, cultural markers can directly impact user performance, hence the merging of culture and usability.”

Télécharger l’article pour le lire dans son intégralité.

Bonne lecture!

22 / 04 / 2006Topo IHM’06 : 18è Conférence francophone sur l’Interaction Humain-Machine

Hier, vendredi 21 avril, s’est terminée à l’éCOle Polytechnique de Montréal l’édition 2006 de la conférence IHM. Je n’ai malheureusement pas pu assister à toute la conférence mais voici quelques highlights personnels, retenus en fonction de mes intérêts.

En tout premier lieu, il est important de mentionner l’étude comparative d’Eric Brangier (Directeur du centre de recherche ETIC de l’Université Paul Verlaine de Metz, France) sur une centaine de sites Web québécois et français, autant produits par des femmes que par des hommes et où l’auteur cherche à identifier des patterns culturels de soumission/domination en fonction d’une analyse lexicale de la façon dont les créateurs/concepteurs/auteurs de ces sites se présentent eux-mêmes, considérant donc le site Web comme un miroir identitaire. Monsieur Brangier ouvre la voie à d’intéressantes questions au niveau de la conception ergonomique, à savoir, comment favoriser une bonne “identité” de soi en ligne et notamment à quand et comment les éditeurs Web qui intègreront ces fonctionnalités psychosociales?!

Cette présentation a le grand mérite de susciter un débat identitaire en rapport au virtuel qui se situe au delà des cultures puisque la différence entre les hommes et les femmes est également abordée. Cette étude a d’ailleurs été commentée par la presse locale québecoise et il est possible d’écouter une entrevue de Eric Brangier menée par Bruno Guglielminetti de Radio-Canada. Le hasard fait bien les choses car il y a quelques jours, nous mentionnons son livre parmi les bonnes références en ergonomie congitive disponibles en français.

J’aimerais également souligner l’excellente présentation de Yan Bodain dont l’expérience de professeur paraît lorsqu’il communique avec son auditoire! Simple, clair et efficace. Monsieur Bodain nous présentait l’outil KATIA, financé et développé par le projet “sac école électronique” de la Maison des technologies de l’information et des communications pour la formation et l’apprentissage. Cette application logicielle fait partie d’un environnement pour la manipulation et la production d’objets d’apprentissage. Si vous me permettez l’analogie explicative, c’est un genre de dreamweaver pour le Web sémantique, qui intègrerait donc à l’édition HTML également des annotations RDF de pages Web assignées via XML et pouvant référer à des metadonnées via des ontologies (importables et éditables directement dans l’application). J’ai même pu découvrir le Google de la recherche d’ontologies Swoogle de l’université du Maryland, qui permet de rechercher parmi plus de 10 000 ontologies existantes!

Enfin, la conférence s’est terminée par un panel de discussion sur les nouvelles tendances en interaction humain-machine animée par Aude Dufresne (Université de Montréal) entourée de Michel Desmarais (École Polytechnique), Franck Poirier (Université de Vannes, France) et Emmanuel Dubois (Toulouse, France). Il est difficile de résumer un débat intense de plus d’une heure trente mais il en est ressorti deux points majeurs selon moi. L’importance de redéfinir le design au delà de l’esthétique (intervention notamment de Tomas Dorta de l’École de degin industriel de l’Université de Montréal qui proposait une évolution du paradigme de design vers l’expérience, ce qui ne pouvait que me ravir en me rejoignant dans mes réflexions!) La nécessité de considérer les interfaces d’un point de vue holistique en considérant les différentes dimensions cognitive mais aussi sociale, émotive et le type de la personnalité tel que décrit dans notre articel court soumis à la conférence justement, sur la personnalisation des interfaces dans les interfaces d’apprentissage. Ceux qui sont intéressés à obtenir l’article peuvent m’écrire et il me fera plaisir de vous le faire parvenir.

Bref, une belle conférence, c’est tellement stimulant d’échanger avec les gens de son domaine et de plus en plus des disciplines connexes s’y rattachant!

Montréal est dans ses années fastes pour les conférences spécialisées en interaction personne-système, utilisabilité, ergonomie cognitive puisqu’elle recevait UPA’05 au mois de juin l’an dernier, ED-Media avec sa special track très reconue en ergonomie cognitive appliquée à l’apprentissage, et enfin, IHM’06 qui vient de se terminer mais qui est aussitôt suivie par CHI2006…qui vient de commencer…et qui, se tient aussi à Montréal!!!!!

Pour ceux qui y seront, Utilisabilité Québec va y tenir un kiosque d’information sur ses activités et j’y serai mercredi! C-U there! 🙂

12 / 01 / 2006Theories used in IS (Information Systems) Research

Bonne année à tous mes fidèles lecteurs et passionnés d’ergonomie cognitive !

Pardonnez mon silence depuis la mi-décembre…entre les travaux de recherche doctoraux de fin de session, le sapin à monter avec les cadeaux de noël à courir, les partys de famille…et quand même un peu de repos…me revoilà en pleine forme avec une perle rare pour démarrer l’année en beauté et me faire pardonner !!!

Il s’agit d’un site de référence à bookmarker absolument les amis!

Il y a là une mine d’or pour nos travaux de recherche tout comme pour nos justifications de solutions dans les mandats pour l’industrie. Il s’agit du site de l’AIS (Association for Information Systems) de l’Université York de Toronto.

Ce site regroupe toutes les théories qui existent relativement aux systèmes d’information, de la célèbre théorie de l’Acteur-Réseau de Bruno Latour à la plus classique des classiques des théories dans notre domaine…the Information Processing theory ! Descriptions sommaires des fondements et concepts clés, schémas, références de la littérature, liens complémentaires,…bref tout est là !!!!

Enjoy folks ! Avouez que ça commence bien l’année 2006 non ? 🙂

P.S.: Un gros merci à mon camarade Momin Mirza de McGill du cours IT Acceptance and Usage.

220-802 050-SEPROAUTH-02 M70-101 70-458 70-462 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 C_THR12_66 C4040-225 1Z0-061 70-331 EX300 1Z0-060 MB2-701 70-467 EX200 M70-301 70-489 C2180-278 MB7-702 MB2-702 70-487 70-243 70-414 70-466 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 9L0-012 C_BODI_20 PRINCE2 1Z0-851 70-432 1Y0-253 070-496 100-101 648-244 070-668 C4040-252 650-752 70-642 HP0-Y50 E20-385 500-285 70-410 70-461 70-462 70-483 EX300 070-461 MB2-702 MB7-702 220-802 400-101 646-206 700-501 70-480 C4040-108 MB2-701 70-412 70-466 200-120 C4040-225 1Z0-061 70-347 C4090-452 MB2-703 400-101 70-410 70-417 70-463 70-488 70-462 C2090-303 C2090-614 70-461 70-486 70-411 400-101 646-206 300-206 70-243 74-325 C2020-622 Windows 7 key Windows 8 key Office 2013 microsoft office 2010 cheap Windows 7 key Office 2007 key Office 2010 key Office 2008 key Windows 7 Windows 8 Office 2013 microsoft office 2010 cheap Windows 7 key microsoft Office 2007 key microsoft Office 2010 key windows 7 key windows 8 key Office 2013 key windows 81 key microsoft 2010 key office 2010 office 2007 key buy windows 7 key cheap windows 7 key dowload office 2010 key cheap windows xp key cheap windows 2008 buy microsoft 7 key windows 2011 key windows 2011 adobe photoshop key rolex replica watch swiss replica watches replica watches for men replica watches Rolex replica watches rolex swiss replica watch top rolex replica swiss rolex replica watches cheap replica omega rolex replica watches latest replica omega watches replica omega watches 70-432 1Y0-253 070-496 100-101 648-244 070-668 C4040-252 650-752 70-642 HP0-Y50 E20-385 500-285 70-410 70-461 220-801 220-802 N10-005 SY0-301 000-221 00-780 N0-101 1z0-051 C4090-450 C4120-783 EX200 MB2-700 MB3-700 MB6-869 OG0-093 VCP-510 VCP550 70-486 70-418 400-101 70-410 050-SEPROAUTH-02 200-120 MB2-703 070-462 1Z0-554 1Z0-567 200-001 250-310 250-371 640-878 70-461 70-462 200-120 70-488 MB2-703 70-410 70-461 70-480 70-532 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 070-410 JN0-102 70-411 C_TADM51_731 C4090-958 70-483 EX300 070-461 MB2-702 MB7-702 220-802 MB2-703 70-411 MB5-705 C_TADM51_731 70-346 70-486 70-347 70-480 70-483 70-412 70-463 MB2-700 70-417 C_TAW12_731 400-101 MB2-702 70-487 400-101 646-206 700-501 70-480 C4040-108 MB2-701 070-411 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 700-501 050-SEPROAUTH-02 M70-101 70-458 CCD-410 70-341 70-464 70-680 74-335 350-018 C_TFIN52_66 70-243 VCP-550 70-414 70-466 100-101 JN0-102 VCP550 640-554 70-331 EX300 1Z0-060 MB2-701 70-467 EX200 350-001 700-505 640-911 M70-301 70-489 400-101 70-410 050-SEPROAUTH-02 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 070-410 JN0-102 70-411 CCD-410 70-341 70-464 70-680 74-335 M70-201 117-101 810-420 C2180-276 C4040-221 1Z0-599 350-029 820-421 C_THR12_66 117-102 70-342 MB5-705 C_TADM51_731 70-346 70-486 70-347 70-480 70-483 70-412 70-463 MB2-700 70-417 70-480 C4040-108 MB2-701 070-411 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 C_THR12_66 C4040-225 1Z0-061 70-347 C4090-452 VCP-550 070-177