18 / 12 / 2007“Designing with Users in Internet Time”

Ce billet porte le titre d’un article trouvé au hasard de ma veille: “Designing with Users in Internet Time” et qui présente l’application gagnante de différentes combinaisons de méthodes de conception. Très bien écrit et très actuel (bien que datant de 2000), ce texte a initialement paru dans le magazine INTERACTIONS de ACM. [Vous pouvez trouver la référence complète de l’article avec ses auteurs à la fin de ce billet.]

Deux études de cas de conception de site Web avec des contraintes de temps très exigentes (i.e.: 3 mois) sont présentées dans cet article de façon très accessible. Pour chacune de ces deux études de cas, les auteurs décrivent la démarche préconisée et le pourquoi de leurs choix.

La combinaison de méthodes retenues pour chaque objetif, résulte dans les deux cas en une approche globale très créative, avec notamment un recours gagnant au paper prototyping dans le premier cas, et à la collecte de données de type ethnographique dans le second. Cela nous change des classiques tests usagers ou évaluations expertes qui semblent trop souvent être les seuls outils connus de l’ergonomie…

Avec ce schéma par exemple, l’article divise notamment les activités dédiées à la découverte d’information sur les usagers, des activités plutôt consacrées à supporter la conception de l’interaction du système/site Web.

Les auteurs insistent sur le fait que pour chaque site, la clé du succès de leur approche de conception repose cependant avant tout sur une implication des différents acteurs de l’équipe à toutes les étapes du processus. Au delà de la pertinence et de l’efficacité de la méthodologie retenue, c’est avant tout l’implication multidisciplinaire qui demeure le principal élément déterminant du succès des projets…on l’oublie trop souvent…

Pour mieux comprendre la démarche décrite, voici un extrait de l’introduction de l’article:

“Two case studies demonstrate creative solutions to designing with users on fastpaced projects with large multi-disciplinary teams unfamiliar with human computer interaction techniques.

Involving information architects, brand strategists, graphic designers, web developers and content strategists ensured that multi-disciplinary concerns contributed to prototype creation, test plans, ethnographic data collection, research analysis, and, most importantly, rapid implementation of findings.

With the whole team immersed in all stages of user research activities, we were able to eliminate the need for formal research reporting, and at the same time enable user research findings to contribute site design, visual identity, technology decisions, brand and business strategy.”

Je vous encourage à télécharger l’article complet (pdf). C’est inspirant. 🙂

[Article By Jared Braiterman, Ph.D., Sasha Verhage & Randall Choo
Published in Interactions magazine, Sept/Oct 2000, pp 23-7.]

14 / 12 / 2007Méthodologie structurée de Benchmarking

Sur le site d’IBF (Intranet Benchmarking Forum), je viens de tomber sur une très bonne description de la méthodologie de benchmarking pour les intranets.

Voici, par exemple, le schéma qui résume le processus de collecte et d’analyse des données de la méthodologie proposée:

La page de méthodologie comprend également 1) une définition du benchmarking, 2) les critères d’évaluation des intranets (dans leur cas), 3) comment se fait la collecte de données, et enfin, 4) une façon d’obtenir une validation externe de l’évaluation experte comparative. Voici ces éléments tels qu’indiqués sur le site d’IBF:

* What is benchmarking?
* How are intranets evaluated?
* How is data collected?
* Additional evaluation
* What else should you know?

Cette approche structurée peut s’appliquer et s’avérer très utile pour la comparaison de sites Web également – of course! 🙂

Bon weekend!

29 / 11 / 2007Reinforcing credibility, persuasion, emotion and trust deliverables

Excellent article de Mona Patel de Human Factors International sur MyCustomer.com en date du 28 novembre 2007.

Ce texte est intitulé “Influencing the customer experience through the internet“, et elle y décrit ce qui constituent de son point de vue, les éléments clés permettant d’influencer l’expérience usager sur Internet.

Voici un extrait de cet article:

“Understanding what motivates your customers to initiate and build a relationship with your brand is crucial to influencing online decision making and increasing conversion rates.”

Cette phrase centrale du texte nous permet de comprendre le lien de complémentarité entre les disciplines de l’utilisabilité et du marketing:

Utilisabilité –> faciliter la mise en relation avec une marque via la qualité et facilité d’utilisation d’un site)

Marketing –> convaincre et convertir cet usager en consommateur de votre marque – et cette marque correspond soit peut correspondre directement aux produits/services qu’il offre ou à votre site comme tel qui constitue un produit ou service en soi.

Mona Patel, Directrice exécutive chez Human Factors International, a d’ailleurs développé l’approche méthdologique appelée PETScan combinant utilisabilité et PET (Persuasion/Emotion/Trust)

9 / 11 / 2007Comment créer des usagers passionnés?

Comment créer des usagers passionnés?

“Where there’s passion, there’s usually a user kicking ass”.

“Help give your users a “I kick ass” experience, and you’ll greatly increase the chances that they’ll become passionate”.

Déclaration intriguante n’est-ce pas?
Fort intéressante aussi, right?
Moi cela me donne le goût d’en savoir plus et de savoir aussi…

Q: Qui l’a déclarée?

R: La réponse est Kathy Sierra. Programmeuse de formation. Mais encore?

OK j’arrête mes devinettes avant de vous énerver. Voici la petite histoire…

Tout récemment du 21 au 25 octobre, la conférence ooPSLA 2007 (Object-Oriented Programming and Software Languages) a eu lieu à Montréal au Palais des Congrès. Parmi les conférenciers, se trouvait Kathy Sierra.

Kathy Sierra est très connue notamment pour la série de livres de programmation à la présentation totalement avant-garde Head First. Ces livres de self-help en programmation offre un concept pédagogique totalement révolutionnaire car basé avant tout sur ce qui motive les gens à lire le contenu, et non sur l’organisation hiérarchique inhérente au domaine de connaissances du contenu de type classique tel que thème/sous-thème, etc.

Voici une présentation rapide du profil de Kathy Sierra qui est encore disponible sur le site de la conférence:

Kathy Sierra was a games programmer in the 90’s, and later a master trainer for Sun. Her skills at leveraging enthusiasm merged, and she became adept at helping people learn by igniting their own energy for a topic. All of these ideas erupted in Head First series of books, launched by Kathy and her partner Bert Bates. The Head First books are a total rethink of what makes books work, and they’re hugely popular, gaining a number of Jolt! award nominations. Much of Kathy’s recent writing has been on her Passionate Blog also called Creating Passionate Users blog.

Il vous faut A_B_S_O_L_U_M_E_N_T découvrir ce blogue! Il est vraiment dément, et surtout pour sa liste de Past Favorites placés dans la marge de gauche où chaque billet vaut le détour pour être savoureux en réflexion et en humour.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici deux de mes préférés:

The Featuritis vs. the Happy User Peak avec le schéma de la “Featuristis curve” qui est vraiment trop drôle!

Can you have too much ease-of-use? avec le schéma intitulé “Keeping users engaged“…

Pour ceux qui veulent écouter sa conférence à ooPSLA 2007 au complet, voici son podcast.

Enjoy! 🙂

[Un gros merci à Anik St-Onge et à son chum Benoit Perron de m’avoir fait découvrir Kathy Sierra en ayant assisté à ooPSLA!]

16 / 12 / 2006How to put research into Practice par HFI

How to put research into Practice par HFI

Dans la même veine que le dernier billet de Kmille…les clients me demandent toujours si je n’ai pas une référence pour appuyer tel ou tel point d’ergonomie cognitive pour aider à une prise de décision particulière en conception…

Voici une liste d?articles scientifiques catégorisés, reliés à des thèmes comme le e-commerce, user trust, task performance, usability, etc. Cette liste a été compilée oar l’équipe de R&D de Human Factors International, et je crois que cela peut vous intéresser !

==Description

HFI’s December newsletter recaps the key findings outlined in 2006’s Putting Research into Practice seminar.

HFI’s R&D team surveys peer-reviewed papers and conference presentations from a range of disciplines that inform the work of human factors and usability professionals.

Joyeux noël! 😉

27 / 09 / 2006Comment visualiser le processus de transformation ergonomique?

L’ergonomie est une discipline dont le résultat est très tangible: il n’est pas dur de savoir qu’un site est facile à utiliser! De plus, l’utilisabilité offre des objectifs qui séduisent, comme le célèbre motto: “faciliter la vie de l’usager”. Enfin, ses principes de base sont faciles à comprendre également, si je vous dis “lisibilité”, “feedback/rétroaction”, “prévention contre les erreurs” pour ne citer que quelques exemples, vous me comprenez même si vous connaissez peu l’utilisabilité. (Il faut noter que toute cette apparente “simplicité” est aussi par ailleurs ce qui nuit à la discipline en ouvrant la porte à toutes sortes d’opportunités improvisées…ou plutôt d’improvisations opportunistes…;-)

Mais trêve de jeux de mots, car justement au delà des mots, il y a parfois les images et ce à quoi je voulais en venir est qu’il y a une chose qui n’est pas facile par contre relativement à l’ergonomie cognitive: c’est le fait de se représenter concrètement de quoi on parle…de quel processus de transformation?

Lorsque je donne des conférences ou des formations sur la pratique du métier d’ergonome d’interfaces, j’ai remarqué que j’ai beaucoup de difficulté à “imager” la pratique de transformation du matériel brut au livrable ergonomique. Ça on dirait que cela reste abstrait, personne n’arrive à se représenter toutes les étapes de transformation intermédiaires…c’est un peu normal, la véritable démarche ergonomique n’est pas une simple checklist, c’est une combinaison créative d’outils et de données de base. C’est comme pour mener une enquête…c’est minutieux, chaque détail constitue un indice et d’indice en indice on remonte la filière de l’usager!

Ce soir, mon chum m’a trouvé le schéma ci-dessus sur un blogue, et si je trouve son titre un peu “misleading” et aussi ses éléments d’informations un peu pêle-mêle, je dois quand même avouer qu’il a le mérite de rendre un processus abstrait très “visuel”…bref, de bien le schématiser et de façon très design en plus!!

Comment visualiser le processus de transformation ergonomique?

3 / 05 / 2006Culturability : The Merging of Culture and Usability

Dans la vague des néologismes avec le suffixe “ility” comme usability, findability, etc. ou son équivalent “ilité” en français, en voici un autre, qui ne vient pas de sortir, loin de là, mais qui vaut la peine que l’on s’y (ré-)attarde : Culturability.

La notion de “Culturabilité” est un croisement entre les concepts de culture et d’utilisabilité. Dans le complexe local/global incontournable que vivent la plupart des sites Web aujourd’hui, il s’agit de recherches très pertinentes et fort sérieuses qui se poursuivent au très célèbre Graphics, Visualization & Usability Center du Georgia Institute of Technology d’Atlanta, en Georgie.

L’article fondateur (seminal article) de ce champ de recherche a été écrit par Wendy Barber et Albert Badre en 1998, et a lancé tout un courant de recherche spécialisé qui est plus que jamais très d’actualité. Cet article est théorique mais avec une dimension appliqué intéressante dans la mesure où il décrit une méthode d’évaluation de la culturabilité en 3 étapes : The Culturability Inspection Method.

Voici l’intégrale du résumé de cet article pour vous mettre l’eau à la bouche :

“The electronic environment of the World Wide Web evolves daily, increasing the likelihood of international participants and transactions. With this in mind, the current focus of our research seeks to address three interrelated questions: 1.) Are there design elements which can be identified as culturally specific? 2.) Are there design elements which can be identified as genre specific? 3.) What, if any, relationship exists between culture and genre as reflected in WEB design? As a consequence of existing international WWW users and in anticipation of potential users, usability takes on an immediate and relevant cultural context. To identify localization elements and generalize them to “cultural markers” that are specific to a given culture, and/or, perhaps influenced by genre, we are performing a systematic usability inspection of several hundred Web sites originating in different countries and languages. Cultural markers are those elements that are most prevalent, and possibly preferred within a particular cultural group. Ultimately, we argue, cultural markers can directly impact user performance, hence the merging of culture and usability.”

Télécharger l’article pour le lire dans son intégralité.

Bonne lecture!

20 / 01 / 2006L’expérience usager requière de nouvelles méthodes pour bien la cerner

L’utilisabilité telle qu’on la conçoit et la pratique ne suffit plus…
À mes yeux, depuis quelques temps, tout le confirme…Depuis quelques temps en effet, tous les articles portant sur l’utilisabilité et présentant un minimum de contenu critique au delà du simple message de base “L’utilisabilité : une stratégie Web efficace”…font référence à une forme d’insuffisance de l’utilisabilité, non-pas comme discipline mais dans sa forme conceptuelle et et son application actuelle (i.e. ses méthodes).

Ainsi, cette semaine seulement, on peut lire dans le Ecommerce Times que le test d’utilisabilité ne suffit plus…On le savait déjà me direz-vous. Certes, absolument d’accord, mais il ne suffit plus à quoi? Voilà ce qui est intéressant: à améliorer l’expérience usager et non plus simplement l’efficacité ou l’utilisabilité des sites Web.

Ces constats trouvent écho dans les recherches académiques où il est de plus en plus souvent avancé que l’analyse purement cognitive de protocoles verbaux conscients ne suffisent plus à appréhender l’expérience usager. Norman (2004) dans son livre Emotional Design, insiste largement sur les trois niveaux de traitement de l’information (réflexif, behavioral et viscéral) et sur le fait que bien que la raison demeure très importante, tout commence par un traitement affectif vs réflexif de l’information. Ce qui accorde de ce fait d’emblée, un rôle majeur à l’affect, et plus particulièrement aux émotions. Une étude scientifique récente confirmerait cette théorie dans la mesure où il y est révélé que les internautes se font une idée d’une page et donc d’un site s’il s’agit de la page d’accueil…dans les premières 50 millisecondes!

“A study by Canadian researcher Gitte Lindgaard of Carleton University reports that visitors to a webpage can make up their minds about the quality of the page within just 50 milliseconds.” From the article: “We all know that first impressions count, but this study shows that the brain can make flash judgments almost as fast as the eye can take in the information. The discovery came as a surprise to some experts. “My colleagues believed it would be impossible to really see anything in less than 500 milliseconds,” says Gitte Lindgaard of Carleton University in Ottawa, who has published the research in the journal Behaviour and Information Technology. Instead they found that impressions were made in the first 50 milliseconds of viewing.” (extrait de ScuttleMonkey pris sur VCOOP 🙂

4 / 11 / 2005Online travel usability study

Online travel usability study

Une autre belle initiative, utile et instructive à l’occasion du World Usability Day!
Ça vaut la peine de lire le résumé des résultats!

Human Factors International, TechSmith, and Michigan State University collaborated to fund and conduct a research project to highlight at World Usability Day on November 3rd, 2005.

The primary goal of this usability test was to study the relative ease of use for three travel sites when making holiday travel plans and to explore whether there was a difference in assessment between expert and novice users. The secondary goal of the study was to determine the degree to which remote tests are consistent with and as robust as the in-person tests.

Read the summary report.

Watch video highlights of participant interactions at http://www.techsmith.com/community/worldusabilityday.asp

29 / 03 / 2005L’uniformisation des pratiques en utilisabilité

L’uniformisation des pratiques en utilisabilité

La discipline de l’utilisabilité est-elle mûre pour une forme de standardisation?
L’infolettre de février de Human Factors International examine les prérequis d’une telle mâturité?

Une étude comparative d’éléments méthodologiques entre différentes équipes pour un même test d’utilisabilité révèle d’assez larges variations qui sont intéressantes à considérer pour notre pratique.

Voici à titre d’exemple un aperçu des types de variations qu’il était possible de constater au niveau de la présentation des résultats:

Reporting the findings
Many violations of best practices in usability testing reports (see Dumas and Redish, 1993) were noted. Key among those were:

* 4 out of 9 reports failed to include an Executive Summary
* 7 out of 9 reports contained two or less screen shots
(3 reports had no screenshots)
* Reports failed to indicate problem frequency
* 3 of 9 reports failed to prioritize problems based on severity
* Reports identified too many problems to be useful. (Molich
and colleagues suggest 15-60 problems to be manageable.)

Je dois avouer qu’étant une personne très à cheval sur la rigueur méthodologique autant sur le plan académique que sur le plan de ma pratique, cela me fait du bien de lire ce genre d’articles, c’est très encourageant!

220-802 050-SEPROAUTH-02 M70-101 70-458 70-462 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 C_THR12_66 C4040-225 1Z0-061 70-331 EX300 1Z0-060 MB2-701 70-467 EX200 M70-301 70-489 C2180-278 MB7-702 MB2-702 70-487 70-243 70-414 70-466 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 9L0-012 C_BODI_20 PRINCE2 1Z0-851 70-432 1Y0-253 070-496 100-101 648-244 070-668 C4040-252 650-752 70-642 HP0-Y50 E20-385 500-285 70-410 70-461 70-462 70-483 EX300 070-461 MB2-702 MB7-702 220-802 400-101 646-206 700-501 70-480 C4040-108 MB2-701 70-412 70-466 200-120 C4040-225 1Z0-061 70-347 C4090-452 MB2-703 400-101 70-410 70-417 70-463 70-488 70-462 C2090-303 C2090-614 70-461 70-486 70-411 400-101 646-206 300-206 70-243 74-325 C2020-622 Windows 7 key Windows 8 key Office 2013 microsoft office 2010 cheap Windows 7 key Office 2007 key Office 2010 key Office 2008 key Windows 7 Windows 8 Office 2013 microsoft office 2010 cheap Windows 7 key microsoft Office 2007 key microsoft Office 2010 key windows 7 key windows 8 key Office 2013 key windows 81 key microsoft 2010 key office 2010 office 2007 key buy windows 7 key cheap windows 7 key dowload office 2010 key cheap windows xp key cheap windows 2008 buy microsoft 7 key windows 2011 key windows 2011 adobe photoshop key rolex replica watch swiss replica watches replica watches for men replica watches Rolex replica watches rolex swiss replica watch top rolex replica swiss rolex replica watches cheap replica omega rolex replica watches latest replica omega watches replica omega watches 70-432 1Y0-253 070-496 100-101 648-244 070-668 C4040-252 650-752 70-642 HP0-Y50 E20-385 500-285 70-410 70-461 220-801 220-802 N10-005 SY0-301 000-221 00-780 N0-101 1z0-051 C4090-450 C4120-783 EX200 MB2-700 MB3-700 MB6-869 OG0-093 VCP-510 VCP550 70-486 70-418 400-101 70-410 050-SEPROAUTH-02 200-120 MB2-703 070-462 1Z0-554 1Z0-567 200-001 250-310 250-371 640-878 70-461 70-462 200-120 70-488 MB2-703 70-410 70-461 70-480 70-532 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 070-410 JN0-102 70-411 C_TADM51_731 C4090-958 70-483 EX300 070-461 MB2-702 MB7-702 220-802 MB2-703 70-411 MB5-705 C_TADM51_731 70-346 70-486 70-347 70-480 70-483 70-412 70-463 MB2-700 70-417 C_TAW12_731 400-101 MB2-702 70-487 400-101 646-206 700-501 70-480 C4040-108 MB2-701 070-411 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 700-501 050-SEPROAUTH-02 M70-101 70-458 CCD-410 70-341 70-464 70-680 74-335 350-018 C_TFIN52_66 70-243 VCP-550 70-414 70-466 100-101 JN0-102 VCP550 640-554 70-331 EX300 1Z0-060 MB2-701 70-467 EX200 350-001 700-505 640-911 M70-301 70-489 400-101 70-410 050-SEPROAUTH-02 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 070-410 JN0-102 70-411 CCD-410 70-341 70-464 70-680 74-335 M70-201 117-101 810-420 C2180-276 C4040-221 1Z0-599 350-029 820-421 C_THR12_66 117-102 70-342 MB5-705 C_TADM51_731 70-346 70-486 70-347 70-480 70-483 70-412 70-463 MB2-700 70-417 70-480 C4040-108 MB2-701 070-411 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 C_THR12_66 C4040-225 1Z0-061 70-347 C4090-452 VCP-550 070-177