25 / 10 / 2012À l’ère du Web social, les sites Internet peuvent-ils nous influencer?

Cet article est paru dans la section Chroniques de l’édition d’Octobre 2012 du magazine Direction Informatique. Tel qu’indiqué dans les nouvelles d’imarklab, son propos repose sur ma réflexion doctorale combinée à ma pratique d’ergonomie des interfaces, et vise à illustrer comment l’ergonomie cognitive peut soutenir l’influence interpersonnelle à l’ère du Web social.

11 / 04 / 2011E-commerce et expérience de social shopping à Intracom 2011

Pour sa 10è édition, Intracom 2011 aura lieu cette année à Montréal, à l’hôtel Hyatt Regency.

Dans le cadre de cette conférence, j’aurai le plaisir d’animer un panel portant sur le ‘E-commerce et l’expérience de social shopping‘ et qui se tiendra le Mercredi 13 avril de 8h30 à 10h.

Pour ce panel, j’aurai la chance d’accueillir des spécialistes du domaine partageant des points de vue très complémentaires – alliés pour tous à une expertise à la fois générale sur le thème aussi bien que spécialisée dans les domaines du:

  • E-commerce et du marketing tribal ou marketing communautaire par François-Xavier Delemotte, Directeur Communication-marketing pour le Québec chez MEC,
  • group buying par Tuango, le leader du domaine au Québec, et représenté par sa directrice Marketing Web, Swnan Freslon,
  • mobile par Yasha Sekhavat, Premier Directeur applications mobiles chez Groupe Pages Jaunes et co-fondateur de la plateforme Giftiniti de social shopping,
  • afin de dresser un portrait du shopping social aussi bien illustré par des statistiques récentes (introduction chiffrée de Jean-Sébastien Chouinard, Chef d’équipe en Stratégie Internet chez Aviso),
  • qu’alimenté de points de vue concrets sur sa pratique, notamment par Sébastien Provencher cofondateur de Needium/Praized Media),
  • et sans oublier de traiter le tout avec un certain recul théorique, pour ne pas dire un recul conceptuel certain ;-), insufflé directement de Vancouver par les intérêts de recherche d’une thèse portant sur le commerce social et menée par Camille Grange, doctorante et chargée de cours à UBC.

Tous ensemble, dans un débat que je sens d’avance tout à fait passionné et bien animé par votre très dévouée ;-)…

…Nous allons:

  1. tenter de définir ce qu’est le shopping social, ce qui le lie profondément aux médias sociaux (la technologie ou le social?), ce qui en fait partie ou n’en fait pas partie comme le group buying par exemple, et pourquoi surtout?
  2. de nous attaquer à des questions tout à fait d’actualité pour les entreprises comme le fait de savoir où, c’est à dire via quel(s) canal(aux)  il est préférable de recueillir l’avis des consommateurs et pour quels avantages?
  3. de nous demander si la prise de décision est plutôt facilitée par les avis et conseils des…consommateurs ou des experts? Et s’il s’agit d’un rapport de forces ou d’un équilibre?
  4. d’explorer l’expérience usager accrue qui se dégage dans les nouvelles tendances qui pointent à l’horizon en matière de mobile telles que Yakatag et Yelp et de validation sociale avec des sites de mode notamment comme Lookbook, gotryiton; fashism ou encore la firme montréalaise Shwowp, cofondée par Tara Hunt, et qui permet de renverser la prise de contrôle des consommateurs avec du VRM (vendor relationship manager) par opposition à du CRM, et enfin,
  5. de conclure sur des pistes de modèles d’affaires qui semblent gagnants en faisant ressortir les pièges à éviter et les caractéristiques des recettes durables

De nombreuses autres panels et conférences tout aussi passionnants seront présentés à Intracom cette année, et je vous invite à consulter la programmation complète de l’événement composée de quatre ‘tracks’ :

RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATIONS ÉTUDE DE CAS EXPÉRIENCE CLIENT INNOVATION

Et puisqu’il est de bonne guerre pour tous de prêcher tout de même toujours un peu plus particulièrement pour sa paroisse que pour celles des autres ;-), je tiens à préciser qu’au niveau de ce qui porte sur le thème de l’expérience client, un projet de tests utilisateurs réalisé par la Chaire de commerce électronique RBC Groupe financier en partenariat avec Ulysse, sera notamment présenté le 12 avril à 14h20.

C’est donc un RDV à ne pas manquer cette semaine:

mardi 12 et surtout mercredi 13 avril à 8h30! 😉

En espérant avoir le plaisir de vous revoir cette année encore, ou de vous rencontrer pour la première fois à Intracom 2011 pour négocier ensemble le virage social des communications interactives dans les organisations!

Pour ceux qui souhaitent suivre sur Twitter, le hashtag est #Intracom

NB: À tous les camarades étudiants, je rappelle que cette année pour la première fois, vous disposez d’un tarif étudiant avantageux pour assister à la conférence Intracom, profitez-en! 🙂


21 / 04 / 2010Can I trust agent Chris Brogan?

Chris Brogan constitue ‘LA’ Conférence très attendue de tous en ce 21 avril 2010 au #RDVWeb d’Infopresse. Comme j’ai twitté toute la journée les différents highlights des précédentes conférences, j’ai choisi de réserver celle-ci pour le blogue 🙂 Et comme je suis pas mal certaine qu’il va nous parler de ‘trust agents’ en long et en large (surpris?), je me suis permise un jeu de mot bien facile avec mon titre…Jeu de mot et jeu de défi en fait, car comme tous ces grands noms qui nous ‘visitent’, j’aime bien sentir la personne derrière la pensée et le nouveau marketing qu’il vient nous vendre.

Je suis sûre de ne pas avoir la chance de commenter en même temps que j’écoute si je ne veux pas en perdre une miette, mais je vous propose au moins de vous rapporter ‘en direct’ les éléments clés que j’en retiens au fur et à mesure.
Bonne lecture!

Bon voilà les quelques mots de français viennent d’être sortis…on va pouvoir commencer 😉

Prez intro
Interesting times: something like a new recipe for which you have to build the restaurant…
…but nothing’s new: 100 years ago, I would tell you how the phone is great and your boss would deny saying why would we need the phone?
SM tools are the new phones…

Paper and pencil prez written in the plane…never gives a prez twice…(can I trust that one U think? 😉

level-setting
the tools don’t matter, Twitter, FB,…they’re already obsolete, no bike ever won the tour de France!

lead-generation
Beware: friends are not leads because leads lead to business (but still, for what I know Chris regularly invites everyone to connect on LinkedIN via @Chrisbrogan)
so the real Q is where are U making your money?
don’t get tricked: Newspaper people don’t make money on content but on advertising
(reminds me of a recent post he made on his blogue about business models analysing some of his)
So U wonder: What true lead generation means for example? Old style effective lead generation…
Showing the top left buttons on his site, Chris asks: do U make your site direct on the real call to actions?
Content marketing based on writing interesting content to interest people in my business and leads which can come from clients as well as from competitors & co-opetitors = Outposts
Reach out to the outposts!
Social web time: if you have 2 hours to devote to it…split this 20-60-20 (half hour: for reading, 1 hour for connecting, last half hour for publishing)

What about Content?
your white paper is just as good as anyone else’s…and will be downloaded in a when I get time directory…
So! Make it portable to be shared as often as it can and maybe read/seen/listened to…
Q: What do mafia and Walmart have in common? – A: Distribution and circumventing its systems
Sharable content is a matter of distribution: distribution of your Web ‘tiny stamp’ to get a share of other’s Web real estates…
In that perspective: email is still in, becauze still most effective distribution channel…yes and inherently ‘portable’…

Chris gives Montreal community some advice:
-flag your content outside of your bubble
-light up the location! : very hard to find this (Infopresse) event on the Web even with google translation…
-Julien Smith is co-author of ‘Trust agents’… and a Montrealer known outside
-Cirque du Soleil understood that and is a great example/model

It’s all about favors and respect…which U know already… but how does it work?
We buy from people that we like: the people we do business with are more important in the business decision than the $$
Sexy data
“U live or die by Ur DATABASE” quote from former associate at Vodaphone
Nurture your DB daily…or it will be hard to ask favors…ex. wish Happy Birthday to your FB friends on any platform but FB where they won’t expect it…to add value to the little attention…these details build the relationships and are all the more true with SM! It’s a SOCIAL web…

Q&A at the end:
Q-content format?
A-Great kind of Highlander Q: can there be only one? Crhis adds #Nerdjoke…
A-very rare occasions where U can only do one sort and win since search crawlers need something to do during the day…

and as a final word in French…Merci!

Conclusion? On peut avoir confiance que Chris Brogan est un bon agent de conférence!! :))

Je remercie Sylvain Sénécal et la Chaire de commerce électronique RBC Groupe Financier de HEC Montréal, de m’avoir permis d’assister à cette journée de conférence Infopresse.

4 / 11 / 2009Le web social : nouveau cours de la Teluq

Web Social à la teluq

Ayant collaboré 10 ans comme assistante de recherche au LICEF (Laboratoire d’Ingénierie Cognitive et d’Environnement de Formation de la Teluq), et participé notamment à la mise en oeuvre et commercialisation des services du LORIT (Laboratoire-Observatoire de Recherche en Ingénierie du Télé-apprentissage) où j’ai eu la chance de réaliser de nombreux tests d’utilisabilité en bénéficiant de leur environnement High-Tech…bref, il me fait très plaisir d’annoncer que la TELUQ continue d’innover avec une offre des plus intéressantes!

Conçu sur les plans scientifiques et pédagogique par le professeur d’informatique Sébastien Paquet, ce cours porte sur le web social, et l’ensemble de ses modules semblent très pointus et appliqués. Cela ne me surprend pas lorsque je parcours la liste des concepteurs collaborateurs, et y lit notamment mon collègue Martin Lessard.

Pour recevoir régulièrement des demandes de conférences-formations en entreprise sur le thème du Web 2.0 et ses applications en contexte d’affaires ou en recherche, je suis convaincue que cette offre de cours va clairement répondre à un besoin au Québec.

Voici la description des modules (en pardonnant la faible utilisabilité de SPIP qui est la plateforme qui propulse le tout).

Mon seul commentaire de type bémol, il me semble qu’il manque définitivement un module ‘UX 2.0‘…mais ça peut se corriger…;-)

2 / 10 / 2007Des fonctionnalités sociales dans nos interfaces: du buzz à la pratique concrète? Ou si vous préférez: Social Media is a Hot Topic but no Common Currency…

Hello tout le monde! Désolée du silence radio des derniers mois…J’espère que vous en avez profité pour passer un bel été?

De retour donc après un été consacré à la préparation et à l’épreuve de l’examen de synthèse doctoral…OUF les amis, je vous dis pas, tout un fun noir!?#?*/#!

Pour ceux qui sont passés par là, vous connaissez la souffrance aigüe que cela représente et vous voulez pas en entendre parler à nouveau, et pour les autres, croyez-moi, vous ne voulez vraiment pas la connaître…Bref, c’est fini, réussi, youpi! 🙂

Je reprends donc allègrement ma conversation avec vous. Dieu que ça fait du bien.

Oui c’est vrai, malgré le superbe soleil, j’ai passé l’été à réfléchir et à écrire sur les questions d’expérience en ligne des consommateurs, et même si c’était bien exigeant intellectuellement, j’avoue que c’est toujours bon de prendre du recul et de lire beaucoup. J’ai d’ailleurs relu récemment le célèbre texte de O’Reilly What is Web 2.0: Design Patterns and Business Models for the Next Generation of Software, et cela m’a permis de reconfirmer à quel point le concept est défini de façon très schématique – même par son auteur.

Pourtant, depuis deux ans dans l’industrie du Web, ce concept fait un millage incroyable sous la forme bien connue et classique du Buzz…Avant c’était le buzzword “user/customer experience”, et il y a eu aussi “involvement” et “engagement” qui y étaient des concepts rattachés, et je vais d’ailleurs reprendre les termes de l’infolettre Copernicus MZIne de Juin 2006 ici à propos de ces buzzwords car la ressemblance avec le hype autour du Web 2.0 est frappante:

“With all this talk, you’d think everyone was talking about the same thing. As hot a topic as it is, however, engagement is still much more catchword than a concrete marketing concept. There is no single, universally accepted definition for the term yet, and certainly no standard way to assess it. Nevertheless, as reported in Strategy Magazine recently, “the fact that the new buzzword hasn’t really been defined yet is not stopping folks in the industry from trying to get a handle on its elusive quality, believed to be a key ingredient of advertising effectiveness.”

Mais non, c’est pas parce qu’on en parle beaucoup que c’est plus clair…malheureusement.

En fait, soyons francs, tout le monde le sait que c’est un buzz et du coup personne n’a le choix que de surfer avec, en parallèle, à contre-courant, autour, whatever…L’idée n’est pas de reprendre ici les propos d’un récent billet de Yves Williams qui citait Chris Anderson. Il n’y a aucun problème avec le hype autour de YouTube Facebook et MySpace, et Twitter, et Flickr, et les autres, c’est vrai que ce sont des sites cools. Mais si tout le monde se targue partout dans les blogues, articles et conférences, de dire que le Web social c’est le nouveau coeur de la bête, par contre je n’en vois pas beaucoup qui s’attellent à traduire concrètement cette nouvelle réalité. On veut beaucoup, on cite LES sites constamment cités en exemples et puis quoi? On reproduit leurs fonctionnalités voire même on reproduit des copies carbone de ces sites en vogue actuellement en versions locales et puis quoi?

Voici mes questions à moi au sujet du Web social – concrètement parlant:

Quelles sont les agences et consultants en services Web – et surtout en utilisabilité et ergonomie cognitive – qui traduisent ce concept de “socialité” décrite par O’Reilly par de nouvelles méthodes dans leurs pratiques? Est-ce qu’incorporer une fonctionnalité de vote, de “rating” ou de “tagging” suffit? Est-ce qu’inviter tout le monde à avoir un profil (ce qui finit par dire 45000 profils pour chacun…) et aussi à partager tous ses coups et douleurs et partys en ligne suffit? Pensez-vous que juste parce qu’on l’y invite, l’usager participe (lire: génère du contenu?)? Est-ce que c’est vraiment juste parce qu’on nous le demande poliement qu’on le fait? Ou juste parce que la fonctionnalité est à la mode, sexy et bien faite? Et si oui, combien de temps l’effet de mode va durer? Et après? Combien de fois dans la dernière année vous avez rempli le petit sondage papier (ou en ligne)express pour donner votre opinion comme consommateur sur le service obtenu? Pas très sexy en 2007 comme approche pour dire à quel point vous avez été satisfait (ou insatisfait) du service que vous avez reçu? Je suis d’accord mais à une époque, c’était Ze thing en marketing de services.

Ne vous méprenez pas. Je ne fais pas ma petite smart. Je n’ai pas de réponse à toutes mes questions mais j’y travaille activement. Et mon point aujourd’hui, c’est que justement, je ne trouve pas beaucoup de choses en ce moment sur le Web – surtout local – pour m’aider à y réfléchir intelligemment. Je ne comprends pas pourquoi cette question est si rarement soulevée par les gens de l’industrie Web au Québec? Pourquoi le débat autour de quel site est social ou n’est pas, est ou n’est pas ou pas tout à fait 2.0 se fait tant sur la forme et non sur le fond?

Il me semble que le hype a assez rouler sa bosse et qu’on est prêt pour passer au next step. C’est à dire peut-être qu’on arrête un peu les tribulations qui sont de l’ordre de décréter qu’un site est 2.0 juste parce qu’il a les apparences ou pas, c’est à dire même si rien dans son fonctionnement réel de fond n’est social. Il y a beaucoup de voyeurs et peu “d’exhibitionistes” (lire: participants qui s’exposent en étant actifs sur le site, des générateurs de contenu…) à ce jeu social là qui se fait en ligne, et ça c’est une réalité bien connue comme nous le soulignait déjà en 2006 notre cher ami Jakob Nielsen. Car cela en prend du monde pas à peu près pour que la mayonnaise sociale pogne assez pour être fonctionnelle et rentable…

En un mot, s’il y a pas assez d’usagers actifs, c’est pas la décoration 2.0 qui va en faire un site “social”. Alors au delà du discours, comment on conçoit un site pour que la participation soit active? Selon quelle méthodologie? Quel genre d’architecture de site favorise cette activité? Quel modèle d’affaire soutient bien ce genre d’attrait pour l’usager? Qui a compris comment énoncer le “what’s in it for me?” aux internautes pour les intéresser à socialiser sur un site? A-t-on incorporé des scénarios de validation du degré d’attirance d’un site qu’on teste auprès d’usagers? Comment on pense un tel scénario de test usagers? Quelle offre de services est la plus pertinente à cet égard? Voilà le genre de questions que j’aimerais entendre un peu partout à propos du Web social et de son ergonomie.

En ergonomie cognitive, la première règle qu’on apprend est que ce n’est pas parce qu’une fonctionnalité est utilisée qu’elle est conviviale, ce qui revient à dire que ce n’est pas parce qu’elle conviviale non-plus qu’elle est utilisée. Donc faut que ce soit utile avant tout. Si c’est utile mais pas convivial, alors tout dépend de la captivité de votre marché. Si c’est utile et convivial, alors c’est le succès de la fonctionnalité.

P.S.: By the way, je serai à la conférence de Chris Anderson à Montréal le 9 octobre. J’ai bien hâte!

Au plaisir de vous y voir et de poursuivre la discussion! Yé! C’est bon d’être de retour. 🙂

220-802 050-SEPROAUTH-02 M70-101 70-458 70-462 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 C_THR12_66 C4040-225 1Z0-061 70-331 EX300 1Z0-060 MB2-701 70-467 EX200 M70-301 70-489 C2180-278 MB7-702 MB2-702 70-487 70-243 70-414 70-466 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 9L0-012 C_BODI_20 PRINCE2 1Z0-851 70-432 1Y0-253 070-496 100-101 648-244 070-668 C4040-252 650-752 70-642 HP0-Y50 E20-385 500-285 70-410 70-461 70-462 70-483 EX300 070-461 MB2-702 MB7-702 220-802 400-101 646-206 700-501 70-480 C4040-108 MB2-701 70-412 70-466 200-120 C4040-225 1Z0-061 70-347 C4090-452 MB2-703 400-101 70-410 70-417 70-463 70-488 70-462 C2090-303 C2090-614 70-461 70-486 70-411 400-101 646-206 300-206 70-243 74-325 C2020-622 Windows 7 key Windows 8 key Office 2013 microsoft office 2010 cheap Windows 7 key Office 2007 key Office 2010 key Office 2008 key Windows 7 Windows 8 Office 2013 microsoft office 2010 cheap Windows 7 key microsoft Office 2007 key microsoft Office 2010 key windows 7 key windows 8 key Office 2013 key windows 81 key microsoft 2010 key office 2010 office 2007 key buy windows 7 key cheap windows 7 key dowload office 2010 key cheap windows xp key cheap windows 2008 buy microsoft 7 key windows 2011 key windows 2011 adobe photoshop key rolex replica watch swiss replica watches replica watches for men replica watches Rolex replica watches rolex swiss replica watch top rolex replica swiss rolex replica watches cheap replica omega rolex replica watches latest replica omega watches replica omega watches 70-432 1Y0-253 070-496 100-101 648-244 070-668 C4040-252 650-752 70-642 HP0-Y50 E20-385 500-285 70-410 70-461 220-801 220-802 N10-005 SY0-301 000-221 00-780 N0-101 1z0-051 C4090-450 C4120-783 EX200 MB2-700 MB3-700 MB6-869 OG0-093 VCP-510 VCP550 70-486 70-418 400-101 70-410 050-SEPROAUTH-02 200-120 MB2-703 070-462 1Z0-554 1Z0-567 200-001 250-310 250-371 640-878 70-461 70-462 200-120 70-488 MB2-703 70-410 70-461 70-480 70-532 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 070-410 JN0-102 70-411 C_TADM51_731 C4090-958 70-483 EX300 070-461 MB2-702 MB7-702 220-802 MB2-703 70-411 MB5-705 C_TADM51_731 70-346 70-486 70-347 70-480 70-483 70-412 70-463 MB2-700 70-417 C_TAW12_731 400-101 MB2-702 70-487 400-101 646-206 700-501 70-480 C4040-108 MB2-701 070-411 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 700-501 050-SEPROAUTH-02 M70-101 70-458 CCD-410 70-341 70-464 70-680 74-335 350-018 C_TFIN52_66 70-243 VCP-550 70-414 70-466 100-101 JN0-102 VCP550 640-554 70-331 EX300 1Z0-060 MB2-701 70-467 EX200 350-001 700-505 640-911 M70-301 70-489 400-101 70-410 050-SEPROAUTH-02 200-120 MB2-703 070-462 70-462 70-461 070-410 JN0-102 70-411 CCD-410 70-341 70-464 70-680 74-335 M70-201 117-101 810-420 C2180-276 C4040-221 1Z0-599 350-029 820-421 C_THR12_66 117-102 70-342 MB5-705 C_TADM51_731 70-346 70-486 70-347 70-480 70-483 70-412 70-463 MB2-700 70-417 70-480 C4040-108 MB2-701 070-411 100-101 640-554 700-505 70-457 70-460 C2150-197 EX0-001 070-243 70-466 C_THR12_66 C4040-225 1Z0-061 70-347 C4090-452 VCP-550 070-177